Les intérimaires ont-il droit à un jour de pont ?

12 octobre 2021

Les travailleurs intérimaires ont droit à 10 jours fériés payés, mais qu’en est-il des jours de pont ? Quand un jour férié tombe un mardi ou un jeudi, on fait souvent « le pont ». Il y a encore un jour de pont en 2021 : le vendredi 12 novembre. 

Vous avez l’intention de faire le pont ?
Dans ce cas, deux options s’offrent à votre entreprise :

  • un jour de fermeture collective ;
  • un jour férié de remplacement.

1. Fermeture collective

Lors d’un jour de pont, votre entreprise peut décider d’imposer une fermeture collective, également appelée « jour de congé annuel ». Ces jours de fermeture sont toujours fixés avant le 15 décembre dans la CCT de l’année à venir. 

Lors de ce jour de fermeture collective, l’intérimaire peut :

  • prendre un jour de congé ;
  • récupérer des heures supplémentaires ;
  • demander des allocations de chômage à l’Onem (par manque de jours de congé).

Attention : si votre collaborateur intérimaire ne travaille pas ce jour-là (4/5, mi-temps…), la dispense de service ne peut pas être déplacée un autre jour.

2. Jour férié de remplacement

Généralement, le jour de pont est un jour de remplacement pour un jour férié antérieur ou ultérieur tombant un jour d’inactivité. 

Par exemple : si un jour férié tombe un dimanche, celui-ci peut être déplacé un jour de pont. Ce jour férié n’est payé que le jour du pont, pas lors du jour férié.

Ces jours fériés de remplacement (ou jours de compensation) sont également fixés à l’avance dans la CCT. 

Attention : un intérimaire a également droit à ce jour de remplacement/de pont, même s’il n’était pas en service au moment du jour férié effectif. 

Découvrez comment communiquer les jours de compensation et les jours fériés simplement via le payroll en ligne.
Visionnez ici la démo de WePayroll


We Pay. You Roll.